panneaux-solaires

Alimenter sa maison en énergie avec des panneaux solaires

De nos, de plus en plus de personnes choisissent de s’alimenter grâce à l’énergie solaire. S’il est vrai que ce mode d’alimentation revêt un avantage certain parce qu’il est respectueux de l’environnement, il n’est cependant pas la panacée qui vous ouvrira les portes d’une consommation énergétique 100% gratuite. Pour en savoir davantage, lisez plutôt.

Les conditions préalables à l’installation des panneaux solaires

La compréhension des systèmes de puissance des panneaux solaires est un préalable avant d’entreprendre le calcul du nombre de panneaux à utiliser pour l’alimentation d’une maison. D’abord, sachez que l’unité de mesure utilisée pour mesurer la puissance d’un panneau solaire est le Kilowatt-crête (Kwc). Cette puissance elle-même tient compte des meilleures conditions de température. Prioritairement, trois conditions doivent être réunies : une température de 25° minimum, aucun ombrage entre le soleil et les panneaux, un bon niveau d’ensoleillement et une orientation des panneaux tenant compte de la direction du soleil. Cependant, le moins que l’on puisse dire est que la puissance d’un panneau solaire est surtout fonction de son lieu d’implantation et de la quantité de soleil reçue annuellement dans la région.

Comment gérer les périodes de sous production ?

La production d’énergie solaire n’est pas la même pendant l’année, encore moins de jour et de nuit. Il y a des périodes de surproduction avec une consommation réduite et des périodes de surconsommation avec une faible production. Le secret réside dans le stockage de l’énergie produite en période de surproduction et sa réutilisation en période de sous production, c’est-à-dire, en hiver ou pendant la nuit. Le recours aux batteries de stockage est recommandé pour ce faire. En l’absence des batteries ou lorsque toutes sont pleines, une possibilité de revente d’énergie existe. Vendue, cette énergie peut être injectée au réseau public et utilisée à d’autres fins. En période de baisse de production, c’est le processus inverse qui se produit. Ce qui fait que la production et la consommation de l’énergie solaire repose sur des échanges permanents entre particuliers et opérateurs du secteur public.

Les aides de l’Etat

La maîtrise des termes comme “taux d’autoproduction” et “taux d’autoconsommation” est indispensable pour mieux comprendre le fonctionnement de ce secteur. Évitez de confondre les deux pour ne pas tomber dans le piège des démarcheurs qui vous promettent des avantages allant jusqu’à la suppression totale des factures mensuelles d’électricité. Pour être autonome au sens large, vous devez atteindre une capacité d’autoproduction estimée à 100%. Autrement dit, de jour comme de nuit, été comme hiver, vous utilisez l’alimentation par panneaux solaires, sans jamais faire recours au réseau public de fourniture d’électricité. Ce qui reste encore une réalité subjective. En outre, il convient de le préciser, l’installation des panneaux solaires, parce qu’elle revêt un caractère écologique est fortement encouragée par l’Etat. Ce dernier octroie d’ailleurs des aides aux particuliers qui optent pour ce mode d’énergie. Parmi celles-ci, il y a la prime à l’autoconsommation. Elle récompense ceux qui consomment eux-mêmes l’énergie produite sans mettre l’accent sur la revente. La puissance des installations mises en place est le principal élément pris en compte pour déterminer le montant de cette prime.

L’estimation du nombre de panneaux à utiliser pour alimenter une maison n’est donc pas chose aisée. L’on devra tenir compte en plus du budget, d’un ensemble d’éléments. Parmi ceux-ci, l’emplacement de la maison, l’orientation des panneaux et le niveau d’ensoleillement sont les incontournables.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>