Toiture végétale

La toiture végétalisée pour optimiser la gestion des eaux de pluie

Aussi étonnant que cela puisse paraître, un système végétalisé peut contribuer à l’optimisation de l’évacuation des eaux de pluie. Notamment dans le milieu urbain où une croissance accrue du développement des infrastructures a engendré l’imperméabilisation des sols. Par conséquent, une régulation du ruissellement dû aux fortes précipitations dans les canalisations de la ville s’impose. Afin d’étudier la faisabilité d’un tel projet dans le cadre de vos travaux de toiture, l’éclairage d’un couvreur professionnel vous sera d’un grand secours. Il vous permettra de mieux comprendre le principe d’une toiture végétalisée. Les quelques lignes qui suivent vous trouverez des informations sur deux alternatives : l’abattement des eaux de pluies et la rétention temporaire.

Le principe de l’abattement des eaux de pluie

Le système végétal est connu pour ses formidables capacités de régénérer la biodiversité en milieu urbain. En plus de lutter contre les effets néfastes des îlots de chaleur sur l’atmosphère, il dispose d’autres atouts essentiels dans la préservation de l’environnement.

Les systèmes végétaux permettent également de limiter le déversement des eaux de pluie dans le réseau de votre commune. Si vous consultez un couvreur, il vous expliquera en effet que ceci est possible grâce au principe d’éponge.

L’abattement, qui sert de protection, prolongera la durée de rejet des excédents dans le réseau d’évacuation et l’eau sera retenue par votre structure. Si vous souhaitez optimiser les performances de drainage de votre infrastructure, votre spécialiste vous conseillera d’augmenter l’épaisseur du substrat. La densité de cette couche peut varier de 5 cm à 80 cm, selon le type revêtement végétalisé choisi. Vous avez la possibilité de sélectionner le type de votre choix : extensif ou semi-intensif. L’installation d’une membrane qui permet d’optimiser la capacité d’irrigation de votre structure améliorera encore cette fonction. Une partie des réserves ainsi absorbées s’évaporent ensuite dans l’air et viennent s’ajouter à l’évapotranspiration des végétations qui composent votre charpente.

Le principe de la rétention temporaire

Même si vous disposez d’une toiture plate, sachez qu’il est tout de même possible de bénéficier d’un système végétal. En effet, que ce soit pour la toiture d’une nouvelle construction ou pour végétaliser une terrasse, un professionnel expérimenté comme l’artisan Winaud qui est un couvreur dans le Drome saura définir la technique adéquate pour répondre au mieux à vos attentes. Pour ce faire, il estimera le volume de la charge d’eau qui sera retenue, en tenant compte de la robustesse de la colonne porteuse. L‘objectif étant d’éviter les surcharges qui pourraient provoquer des dépassements et engendrer ainsi des accidents. Par la suite, il procèdera à la superposition de différentes strates composées de protection végétale, de structure alvéolaire et d’une membrane de drainage. Cette alternative repose sur le principe de l’entonnoir qui demande le déploiement d’un limiteur de débit.

De la même manière que le système d’abattement, la rétention temporaire contribue à l’optimisation de la gestion des eaux de pluie. Mais pour connaître la meilleure solution entre les deux options, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel certifié.  En fonction de l’architecture de votre maison, il définiera les dispositifs indispensables. Ses compétences avérées dans le domaine vous permettront ainsi de bénéficier d’une structure personnalisée répondant aux exigences de votre habitation.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>